Caminho pelas Estrelas Follow by Email

domingo, 18 de julho de 2010

Poème: La Paix Mondiale / Auteur: Odenir Ferro

Poème: La Paix Mondiale

Auteur: Odenir Ferro


La paix est un énorme volcan,

Je vais d'imploser, en plus de moi,

Prenant toute la haine envers l'exception

Une marche silencieuse dans le désert infinitif

Qui émerge dans l'incertitude approximative de l'ensemble!

La paix se condamne, les stocks de segments

C'est si bon et que les anges sont

Et si densément que les humains sont

Devenir intraduisible en mots

Pour les décrire dans la pureté

De la beauté, simple,

Et la plasticité poétique

En plus de l'émotionnel.


Quoi qu'il en soit, ce volcan de vibration

C'est spécial de concordance pure!

Homogène à une douce et intense

Moment de l'ONU amour expressive dans son ensemble.

Lorsque tout cela est la poursuite sans relâche

La réunion de la pureté

En vigueur dans Croyance au Réformateur Universelle

Dieu!


Et dans cette inspiration émotive, intuitive,

J'ai pensé à la paix, ont été ...

Quand j'ai regardé mes mains,

Vu qu'ils étaient, garni

Avec une paire de gants, et les blessures

Vivas, ma poitrine senti! J'ai pensé:

«Si je suis en paix, cette paix attriste

La nature morte, qui survit en moi. "

Pour le cuir qui me décore, je accroché,

Elle est égale à la peau d'un grand nombre d'autres vies

C'est dans les abattoirs, les deux périssent ...

Poema: PAZ MUNDIAL

Autor: Odenir Ferro

A paz é um enorme vulcão,

Que me implode ao ir, no além de mim,

Levando os ódios todos pelo rumo afora

A caminhar silente no infinitivo deserto

Que se desponta na áspera incerteza do todo!

A paz condena em si, existências de segmentos

Que de tão certos e providenciais que são,

E de tão densamente humanos que são,

Tornam-se intraduzíveis em palavras

Para poder descrever-lhes na pureza

Das belezas, singelidades,

E plasticidade poética

No além do emocional.

Enfim, esse vulcão vibracional,

É pura concordância especial!

Homogênea a um doce e intenso

Momento de expressivo amor uno ao todo.

Onde este todo é a incansável busca

Do ir ao encontro da pureza

Existente no Afflatus

De Deus!

E neste inspiracional emotivo, intuitivo,

Julguei que em paz, estivesse...

Quando para minhas mãos olhei,

Vi que estavam elas, guarnecidas

Com um par de luvas; e feridas

Vivas, no meu peito senti! Pensei:

“Se em paz estou, esta paz entristece

A natureza morta, que em mim sobrevive.”

Pois o couro que me embeleza, me guarnece,

É pele igual à de muitas outras vidas

Que em abatedouros, tanto perecem...